7-techniques-pour-améliorer-le-sol-de-votre-jardin

7 techniques pour améliorer le sol de votre jardin

Il est nécessaire d’avoir un sol en bonne santé pour obtenir des croissances fortes et vigoureuses. Les plantes résistent aux parasites et aux maladies si elles sont dans un environnement sain. L'amélioration de votre sol est un processus qui doit être fait en continu. Le sol est vivant, il est composé de nombreux éléments, particules minérales, d'eau, de matière organique, d'air et de microorganismes. Il faut qu’un bon équilibre soit fait pour obtenir jardin sain. Comme tous les êtres vivants, le sol doit être nourri afin de fournir un environnement propice à la culture de vos légumes. Découvrez nos conseils et techniques.

 

Les bases

Vous obtiendrez des plantes saines et productives si le sol de votre jardin est sain. Le sol nourrit les plantes, il doit donc être fertile pour soutenir la vie végétale. Le sol doit également être meuble pour permettre la croissance des racines, le drainage et la circulation de l'air.

Un sol sain est riche en nutriments, en minéraux et en matière organique. La matière organique est la clé, car elle fournit des éléments nutritifs au sol, favorise une sous-culture biodiversifiée dans le sol, ce qui est bénéfique pour la vie végétale, et favorise le drainage et l'aération du sol.

La matière organique est composée de carbone, ce qui est essentiel pour la culture des organismes vivants. Les débris de végétaux, les feuilles déchiquetées, le fumier animal et les tontes de gazon en font partie. La matière organique joue un rôle clé dans l'apport de nutriments aux plantes et l'amélioration de la structure du sol.

Les organismes présents dans votre sol décomposent la matière organique et la transforment en humus riche en nutriments. Lorsque les organismes se nourrissent de la matière organique, ils creusent des tunnels et créent des poches et allègent le sol, permettant à l'air et à l'eau d'atteindre les racines.

Un sol qui, au départ, est principalement composé d'argile, se compacte facilement, s'engorge d'eau et empêche l'air, l'eau et les nutriments d'atteindre les racines. L'ajout de matière organique à un sol argileux permettra d'améliorer la structure en permettant un meilleur drainage du sol et en facilitant la croissance des racines.

Un sol léger et sableux se draine rapidement, du coup les racines ne peuvent pas se nourrir. L'ajout de matière organique peut également aider les sols sableux, ils retiendront davantage l'humidité et les nutriments.

 

 

Tous les types de sols peuvent être transformés. Il suffit de se retrousser les manches et d’utiliser les bonnes matières organiques. L'amélioration d’un sol prend du temps et c’est un processus qui doit être fait en continu. La matière organique doit être renouvelée fréquemment pour maintenir le cycle. Vous trouverez ci-dessous sept méthodes pour améliorer le sol de votre jardin

 

1. Ajouter du compost

Le compost est une matière organique décomposée, et c'est la meilleure chose que vous puissiez utiliser pour améliorer le sol de votre jardin. Le fait d'incorporer du compost dans le sol permet de nourrir le sol, d'améliorer la structure du sol, de permettre au sol de retenir les nutriments, de favoriser un bon drainage tout en absorbant l'eau en profondeur, de maintenir le sol meuble pour que l'air puisse atteindre les racines des plantes, d'aider à maintenir un pH neutre et de protéger les plantes contre de nombreuses maladies. Découvrez comment faire du compost

Le compost nourrit également les vers de terre et d'autres formes de vie microbienne dans le sol. Les vers creusent des tunnels dans le sol pour améliorer l'aération et le drainage, tout en laissant leurs déjections pour augmenter la fertilité du sol.

 

2. Testeur de sol

Vous devrez prendre soin de votre sol pour obtenir de bon résultat au niveau de la pousse des végétaux. Renouveler les nutriments fait partie des choses que vous devez faire. Mais il faudra aussi effectuer une analyse du sol tous les deux ou trois ans pour déterminer quels éléments nutritifs vous devrez ajouter à votre sol. Les nutriments favorisent la croissance et la production des plantes.

Les kits d'analyse du sol sont vendus en ligne et dans les jardineries. Vous pouvez également en fabriquer par vous-même. Des échantillons de votre sol peuvent également être examinés par des professionnels.

Une analyse de base donne des indications sur le pH du sol, le potassium (K), le phosphore (P), le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le soufre (S). L'analyse du sol vous permet également de connaître la teneur en matières organiques et en plomb, et vous donne des recommandations pour ajuster ces niveaux.

Une fois que vous aurez compris les carences en éléments nutritifs de votre sol, vous pourrez le nourrir avec des amendements organiques pour augmenter sa teneur en éléments nutritifs. Par exemple, la farine de luzerne peut ajouter de l'azote, du phosphore et du potassium au sol. Les déchets des vers de terre sont un excellent amendement pour l'azote. La farine d'os fournit du phosphore et du calcium. Le plus souvent, il suffit d'une dose régulière d'engrais organique.

amazon-testeur-de-sol

 

 

3. Paillage

Le paillis est indispensable, car il permet d’améliorer la santé du sol de votre jardin et la robustesse des plantes. Il stimule la croissance, retient l'humidité du sol, maintient le sol frais et empêche la croissance des mauvaises herbes. Le paillis se décompose lentement et ajoute des matières organiques au sol pour en augmenter la fertilité.

achat-paillis-jardin

 

 

4. Éviter le compactage du sol

Un sol dur et compacté ne permet pas à l'eau et aux nutriments de s'infiltrer et du coup le sol devient stérile et sec. Les racines des plantes ne peuvent pas s'étendre, alors elles viennent à manquer d’humidité et de nutriments. Un sol compact entrave également l'activité microbiologique qui permet la conversion de la matière organique en nutriments essentiels aux plantes.

Les sols argileux ont tendance à se compacter assez facilement. L'ajout de matière organique permet d'équilibrer la structure du sol. Un sol trop humide se compacte également facilement. Au printemps il faudra attendre que la neige fonde et que le jardin soit drainé avant de commencer a amélioré le sol de votre jardin.

Vous pouvez également empêcher le compactage du sol en évitant de marcher dessus. Marcher sur le sol le comprime et empêche l'eau, l'air et l'oxygène d'atteindre les racines.

 

5. Rotation des cultures

Faire chaque année une rotation des cultures à divers endroits de votre jardin permet d’empêcher l’épuisement des éléments nutritifs et interrompt le cycle des parasites et des maladies.

Les agents pathogènes de la pomme de terre sont un bon exemple. Les nématodes et les champignons qui causent des taches sur les pommes de terre augmentent rapidement dans le sol en une seule saison de croissance. La récolte de cette année ne sera peut-être pas affectée, mais si la récolte de l'année prochaine est plantée au même endroit, elle sera détruite par les organismes pathogènes qui se trouvent dans le sol. Les spores et les organismes pathogènes meurent naturellement s'ils ne se nourrissent pas.

Suivez la règle des trois ans pour toutes les cultures de votre jardin. Effectuez une rotation des cultures chaque année afin que la même famille de légumes ne soit pas cultivée au même endroit pendant trois ans. Cela laisse suffisamment de temps pour que les agents pathogènes du sol meurent.

Certaines plantes sont positives pour la santé du sol. Les pois et les capucines ajoutent de l'azote au sol. Vous pouvez reconstituer le sol en plantant des cultures produisant de l'azote après avoir cultivé des plantes qui en absorbent.

 

6. Plantes couvre-sol

Une plante couvre-sol présente de multiples avantages pour le jardin. Elle protège le sol contre l'érosion causée par les fortes pluies, les vents et la fonte des neiges. Les plantes couvre-sol empêchent également le sol de se compacter et la croissance des mauvaises herbes.

Les cultures comme le chou vert, les radis, les navets et autres légumes à feuilles larges sont idéales pour couvrir une partie du sol. C’est aussi une bonne source de nourriture pendant l'hiver. Le trèfle, le ray-grass, les légumineuses et les pois sont également de bons couvre-sol pour l'hiver.

Au printemps, retournez les cultures restantes pour qu'elles agissent comme un engrais. Les plantes couvre-sol se décomposent après avoir été retournées et augmentent la fertilité du sol.

 

7. Ajouter du fumier

Ajoutez du fumier permet d’améliorer la santé et la fertilité du sol. Le fumier frais est trop chaud, il brûlera les plantes, et il peut posséder des agents pathogènes dangereux pour l'homme. Donc laissez le fumier vieillir pendant plusieurs mois voire un an avant de l'ajouter à la terre du jardin.

Les fientes de poulet, de vache, de lapin, de cheval, de chèvre, de mouton et de chauve-souris sont riches en éléments nutritifs et améliorent la structure du sol lorsqu'elles sont incorporées à la terre du jardin.

Les déjections animales peuvent être contaminées par des pesticides et des herbicides et causer des dégâts dans votre potager. En plus une fois qu'il est dans votre sol, il sera difficile à éliminer. Si vous achetez du fumier, assurer vous que les animaux n'ont pas brouté ou mangé du foin traité avec des pesticides ou des herbicides.

 

 

manomano-bingo-days