Lutter contre les pucerons dans le jardin

Les infestations de pucerons peuvent apparaître du jour au lendemain. Ils recouvrent vos chères et tendres plantes. Ils sont faciles à repérer puisqu’ils prennent place sur toute la plante (feuilles et tiges). Quand ils sont nombreux, ils peuvent provoquer une déformation des feuilles et un amas de miellat collant. Ils peuvent également propager des maladies qui peuvent abîmer ou même les tuer les plantes. Heureusement, ils sont plus faciles à contrôler, comparés à d’autres parasites de jardin. Découvrez nos conseils pour lutter contre les pucerons dans votre jardin.

 

Lutter contre les pucerons

Les pucerons sont des insectes à corps mou, facilement identifiables grâce aux cornicules qui dépassent de l'arrière de leur corps. Ils peuvent avoir des ailes ou non, et peuvent être de presque toutes les couleurs selon l'espèce et leur source de nourriture (vert, rouge, bleu, jaune et orange). Ils forment des colonies denses et se trouvent généralement sur la face inférieure des feuilles. Les différentes espèces se nourrissent sur des différentes espèces de plantes. Heureusement, l’infestation sur un type de plante dans votre jardin a tendance à rester assez contenue.

Les pucerons peuvent se manifester par la présence de miellat ou de moisissure fuligineuse sur les feuilles, la présence de fourmis (elles se nourrissent du miellat sucré et défendent également les pucerons contre les insectes prédateurs), de minuscules pellicules végétales sur les feuilles, et la déformation, l'enroulement ou le jaunissement des feuilles.

Les pucerons peuvent se reproduire de manière asexuée. Les jeunes sont presque toujours des femelles en été ; les mâles n'apparaissent généralement pas avant la fin de l'été. Chaque puceron femelle peut porter jusqu'à 80 filles, chacune en portant 80 de plus. C’est à cause de cette reproduction massive que soudain, vous remarquez un problème de pucerons dans votre jardin.

pucerons

 

De nombreux autres insectes s'attaquent aux pucerons : coccinelles, guêpes et moucherons, chrysopes et autres. Un écosystème de jardin sain contient généralement des prédateurs de pucerons, en particulier si les pesticides sont choisis et utilisés de manière judicieuse. Souvent, une colonie de pucerons qui vient de s'établir sera anéantie par des insectes prédateurs bénéfiques avant même que vous ne vous en rendiez compte.

Leur physiologie et leurs habitudes les rendent plus faciles à tuer que de nombreux autres parasites présents dans le jardin. Leur préférence pour les plantes hôtes, leurs pattes relativement faibles et l'absence d'ailes leur font défaut. Vous pouvez les faire tomber juste en passant le jet d’eau avec votre tuyau d’arrosage. Cette méthode est efficace pour lutter contre les pucerons. En plus ce n’est pas toxique pour les plantes et l’environnement.

Pour les pucerons qui ne sont pas sensibles, il est également possible de les éliminer en enfilant un gant jetable et en essuyant ou en écrasant les pucerons sur les nouvelles pousses où ils ont tendance à se rassembler. Vous pouvez également effectuer un entretien de votre jardin en coupant les mauvaises herbes pour éviter leur prolifération.

Comme ils ne peuvent pas s'envoler ou s'enfuir et qu'ils ne sont pas protégés par un exosquelette dur, ils sont très sensibles aux pulvérisations de pesticides organiques. Les savons et les huiles horticoles sont très efficaces contre les pucerons, tout comme l'huile de neem et la pyréthrine. Vous pouvez acheter ces produits et les mélangés à de l’eau et ensuite inséré le mélange dans un flacon avec spray pulvérisateur. Vous n’avez plus cas pulvériser vos plantes qui sont attaquées par les pucerons. Outre le fait qu'elle étouffe les insectes, l'huile de neem agit également lorsqu'un insecte l'ingère, mais elle reste pratiquement non toxique pour les autres, notamment les abeilles.

huile-neem

 

Voici quelques conseils pour décourager les pucerons de trouver vos plantes attrayantes : évitez les engrais à forte teneur en azote et utilisez de préférence des engrais de types organiques à libération lente. Les pucerons sont fortement attirés par les niveaux élevés d'azote dans les nouvelles pousses à croissance rapide, et ce pour plusieurs raisons. La sève des plantes est plus faible lorsque l'azote est élevé. Une teneur élevée en sucre dans la sève de la plante est toxique pour les pucerons, c'est pourquoi ils l'excrètent sous forme de miellat. En bref, utiliser moins d'azote encouragera les pucerons à choisir le jardin de votre voisin plutôt que le vôtre.

 

 

manomano-bingo-days