comment-se-débarrasser-des-pucerons-naturellement

Comment se débarrasser des pucerons naturellement

Quelle que soit la taille de votre jardin, vous avez probablement déjà eu affaire à des pucerons à un moment donné. Aussi appelé poux des plantes, ils sont le plus souvent vert clair ou noir, mais peuvent aussi être blancs, bruns, gris ou jaunes. Ces minuscules insectes, d'une longueur inférieure à ¼ pouces, se trouvent généralement sur le dos des feuilles, à la base des tiges, sur les bourgeons floraux et les fruits, et parfois sur les racines, selon l'espèce.

Il existe de nombreuses façons de lutter contre les pucerons sans utiliser de produits chimiques dangereux dans votre jardin. Les pucerons ont plusieurs ennemis naturels, notamment d'autres insectes, des larves d'insectes et des oiseaux ; et ils se déplacent assez lentement, ce qui les rend faciles à éliminer à la main ou à l'aide de pulvérisateurs. Les pucerons se multiplient rapidement, de sorte qu'il peut être nécessaire de combiner plusieurs méthodes et de faire des efforts répétés pour s’en débarrasser complètement. Soyez persévérant et patient ; il peut falloir un peu de temps pour voir des résultats. Voici quelques méthodes naturelle pour vous débarrasser des pucerons.

 

SE DÉBARRASSER DES PUCERONS À LA MAIN

L'eau :
Pulvérisez les pucerons sur les plantes à l’aide d’un jet d'eau provenant d'un tuyau d'arrosage. Cette méthode est plus efficace au début de la saison, avant qu'une infestation ne s'installe complètement. Ce n'est peut-être pas un bon choix pour les plantes plus jeunes ou plus délicates, mais elle fonctionne bien sur les plantes pour lesquelles vous pouvez utiliser une pression d'eau plus élevée.

Retirez-les à la main :
Mettez des gants de jardin et enlevez-les des tiges, des feuilles, des bourgeons ou de tout autre endroit où vous les voyez, et mettez-les dans un seau d'eau savonneuse pour les tuer. Vous pouvez également couper ou tailler les zones touchées et les jeter dans le seau pour vous débarrasser des pucerons.

 

 

Lutter contre les pucerons à l'aide de Solutions naturelles et organiques

Du savon et de l'eau :
Fabriquez un spray anti-puceron maison en mélangeant quelques cuillères à soupe d'un savon liquide pur (comme le savon de castille) dans un petit seau d'eau. (Évitez d'utiliser des détergents ou des produits contenant des dégraissants ou des hydratants.) Appliquez avec un vaporisateur directement sur les pucerons et les parties de la plante touchées, en veillant à bien imbiber le dessous des feuilles où les œufs et les larves aiment se cacher. Le savon dissout la couche extérieure protectrice des pucerons et des autres insectes à corps mou, ce qui finit par les tuer. Il ne nuit pas aux oiseaux ni aux insectes bénéfiques à corps dur comme les chrysopes, les coccinelles ou les abeilles pollinisatrices. Vous pouvez également acheter des savons insecticides prêts à l'emploi en ligne ou dans une pépinière.

savon-de-castille

 

Huile de neem :
Les composés organiques contenus dans l'huile de neem agissent comme un répulsif pour les pucerons et d’autres insectes, notamment les cochenilles, les vers du chou, les coléoptères, les fourmis et divers types de chenilles. Cependant, elle peut repousser les insectes utiles, il faut donc être prudent en l’appliquant. Suivez les instructions inscrites sur l'emballage pour diluer l'huile dans l'eau ou utilisez un spray d'huile de neem prêt à l'emploi, et pulvérisez les zones touchées. L'huile de neem est également bonne pour lutter contre différents types de champignons.

huile-neem

 

Huiles essentielles : Créez votre propre mélange à pulvériser avec des huiles essentielles. Utilisez 4 à 5 gouttes de menthe poivrée, clou de girofle, romarin et thym, et mélangez-les avec de l'eau dans un petit flacon pulvérisateur. Vaporisez sur les plantes atteintes, cibler les pucerons adultes, ainsi que les larves et les œufs de pucerons.

 

huiles-essentielles

 

 

Prédateurs naturels

Coccinelles :
Les coccinelles adultes ne mangent pas autant de pucerons que quand elles sont à l’état de larve. Du coup de nombreuses personnes sont déçus de leur efficacité lorsqu’ils les lâchent dans leur jardin.

Enfaite il faut qu'il y ait une population de pucerons suffisamment importante pour que les coccinelles puissent se nourrir suffisamment longtemps pour s'accoupler et pondre des œufs, car ce sont les larves qui mangent le plus de pucerons. Les coccinelles vivantes peuvent être achetées en ligne ou dans votre pépinière.

Vaporisez légèrement les plantes avant de les relâcher pour les inciter à s'arrêter pour boire, car elles sont probablement déshydratées. Lâchez-les à des moments frais, tôt le matin ou le soir. Des applications répétées sont nécessaires, car la plupart s'envoleront en quelques jours.

Chrysopidae:
Comme les coccinelles, cet insecte vert est efficace pour se débarrasser des pucerons. Les œufs de Chrysopidae peuvent également être achetés en ligne et parfois dans une pépinière.

Oiseaux :
Installer des nichoirs pour fournir des maisons aux oiseaux mangeurs d'insectes. Les mésanges sont de bons prédateurs anti pucerons. Faites également pousser de petits arbres et arbustes où ils pourront s'abriter et construire leurs propres nids.

 

 

Cultiver les bonnes plantes

Planter des variétés de plantes qui attirent les insectes utiles (prédateurs de pucerons) ou celles qui repoussent naturellement les pucerons. Vous pouvez également planter des plantes qui attirent les pucerons comme des pièges pour les éloigner des plantes que vous essayez de protéger. Surtout, gardez votre jardin propre et sans plantes mortes, car elles pourraient abriter des œufs de pucerons pendant l'hiver.

Attirez les insectes utiles avec le Trèfle, la menthe, l’aneth, le fenouil et l’achillée millefeuille

Répulsifs naturels contre les pucerons : Herbe à chat, ail, ciboulette, oignon et allium

Plantes pièges contre les pucerons : Zinnias, dahlias, cosmos, asters, moutarde et capucines

Les pucerons adorent les roses, alors gardez un œil sur vos rosiers. Les pucerons aiment se rassembler sur et sous les boutons de roses, ainsi que sous les feuilles. Toutes les méthodes énumérées ci-dessous vous aideront à éviter l’invasion.

 

Les pucerons

Les pucerons se nourrissent des tiges, de branches, de bourgeons et de fruits tendres. Ils préfèrent les nouvelles pousses tendres aux feuillages plus durs déjà établis. Ils percent les tiges et aspirent la sève riche en nutriments. Ce qui fait qu’ils laissent derrière eux des feuilles enroulées ou jaunies, des fleurs déformées ou des fruits endommagés. La plupart des pucerons se nourrissent d'une grande variété de plantes, bien que certaines espèces se focalisent sur certains types de plantes.

Les pucerons n'aiment pas manger seuls et se nourrissent généralement en grands groupes. Selon le niveau d'infestation, ils peuvent causer de graves dommages à des plantes individuelles ou même à des cultures entières. Les pucerons produisent plusieurs générations en une année et les infestations peuvent rapidement échapper à tout contrôle. Un traitement précoce, avant qu'ils n'aient la possibilité de se reproduire, peut faire une énorme différence dans la lutte contre les pucerons. Les pucerons sont souvent porteurs de virus et peuvent les transmettre d'une plante à l'autre, ce qui s'avère souvent fatal pour des cultures comme les agrumes, les pommes de terre et les céréales.

Les pucerons sécrètent une substance collante appelée miellat qui attire les fourmis. Suivre la trace des fourmis dans une plante peut souvent mener à la découverte d'une infestation de pucerons. Les fourmis sont connues pour protéger les pucerons des prédateurs naturels et même pour les rassembler en colonies serrées afin qu'ils puissent récolter le miellat plus facilement. Le miellat crée également un environnement favorable à la croissance et à la propagation de la moisissure. La plupart des espèces de pucerons passent l'hiver sous forme d'œufs et éclore au printemps. Dans les climats plus chauds, ils peuvent constituer un problème presque toute l'année.

 

 

manomano-bingo-days